Accueil Webzine Administratif Article

Toucher les allocations chômage à l'étranger.

Contrairement aux idées reçus, il est tout à fait légal de toucher les allocations chômage à l'étranger, tout du moins, dans l'un des 27 pays membres de l'Union Européennes ainsi qu'en Islande, au Liechtenstein, en Norvège et en Suisse si vous êtes inscrit depuis au moins 4 semaines comme demandeurs d'emploi en France. Pour cela, vous devez vous rendre au Pôle Emploi dont vous dépendez et leur faire par de votre intention de quitter la France pour tenter votre chance ailleurs. Il faudra alors leur demander le formulaire U2 (anciennement connut sous le nom E-303) que vous devez donner dans les sept jours suivant votre arrivée dans votre pays d'accueil au service compétent qui ferra ensuite la connexion avec Pôle Emploi pour vous faire transférer, sur place, votre allocation chômage. Attention cependant, vous ne toucherez l’allocation que durant 3 mois, mais vous pouvez demander une prolongation du transfert de 3 mois si vous arrivez à convaincre le service compétent que vous êtes proche de décrochez un emploi sur place. Faite cette demande avant la fin de vos droits sinon elle serra recalée. Donc, étudiez bien la question avant de franchir le pas et partir, votre allocation pouvant être plus longue en France, il serait dommage de partir sur un coup de tête et se retrouver sans ressource dans un autre pays.

Prenons exemple sur le Royaume-Uni, dont Londres, la capital, est la destination de choix pour ceux voulant tenter une carrière à l'étranger (environ 300 000 français y vivent). À votre arrivé, vous devez vous inscrire dans un Jobcentre Plus près de chez vous, puis donnez le formulaire U2 au Unemployment Benefit Office dont vous dépendez qui se chargera du reste. Pour l'Irlande, vous devez vous inscrire dans une agence Social Welfare et leur donnez le formulaire U2 et ils se chargeront du reste. N'allant pas décrire la démarche pour chaque pays membre, voici ci-dessous les services à contacter une fois le formulaire U2 en poche.

  • Allemagne : Agentur für Arbeit.

  • Autriche : Arbeitsmarktservice (AMS).

  • Belgique : VDAB, FOREM, ORBEM et ADG.

  • Bulgarie : Агенцията по заетоста предоставя (National Employment Agency).

  • Chypre : Labour Office.

  • Danemark : Arbejdsmarkedsstyrelsen et Arbejdsformidlingen.

  • Espagne : I.N.E.M.

  • Estonie : Tööturuamet.

  • Finlande : Työministeriö/Arbetsministeriet.

  • Grèce : OAED.

  • Hongrie : Állami Foglalkoztatási Szolgálat.

  • Italie : Ministero del lavoro e delle politiche sociali.

  • Lettonie : Nodarbinatibas valsts agentura.

  • Lituanie : Lietuvos darbo birža et Lietuvos darbo federacija.

  • Luxembourg : Administration de l'Emploi.

  • Malte : Korporazzjoni ghax.

  • Pays-Bas : Centrum voor Werk en Inkomen.

  • Pologne : Polskie Publiczne Służby Zatrudnienia et Wojewódzki Urząd Pracy.

  • Portugal : Instituto do Emprego e Formação Profissional.

  • République tchèque : MPSV-Správa služeb zaměstnanosti.

  • Roumanie : Agentia Nationala pentru Ocuparea Fortei de Munca.

  • Slovaquie : UPSVAR et Narodny urad prace.

  • Slovénie : Zavod Republike Slovenije za zaposlovanje.

  • Suède : Arbetsmarknadsstyrelsen et Arbetsmarknadsverket.

Autre possibilité envisageable mais auquel si peu de personnes pensent est le volontariat dans le cadre du service civique. Celui-ci peut être effectuer partout dans le monde (tant que l'association est agréé par l'état) pour une durée minimum de 6 mois et extensible à 24 mois. Normalement ouvert au personne de moins de 25 ans, les personnes plus âgés peuvent postuler aussi. Durant cette période, une indemnité serra versée au volontaire en fonction de son âge. Pour plus d'information sur le volontariat, n'hésitez pas à consulter cette article très complet. Le volontariat peux donc être une bonne alternative selon votre cursus car il vous permet de partir hors d'Europe avec l'assurance d'un emploi à l'arrivé, d'un revenu non taxé, du dépaysement et d'un retour en France bien perçut (rien que sur votre CV, dire que vous avez été volontaire 2 ans, vous marquez des points).

Contributeur : Gwengoat
Source : Forum-expat.net
Destination : Europe / France

  • Soumit le : 16 Juil. 2013
  • Page vues 6851 fois

3 Commentaires

  1. Julie
    Julie Marseille France
    /Répondre

    Bonjour voulant m'installer avec mon époux dans sont pays natal le Japon à Tokyo je voudrais savoir si c'est possible aussi pour pouvoir toucher sont chômage ( ARE) au Japon et quel documents au lieu fait t'il aller merci beaucoups

    • Christophe, webmaster
      Christophe du site Forum Expat Saint-Denis Réunion
      /Répondre

      Désolé, mais comme indiqué dans l'article, c'est possible qu'en Europe ainsi qu'en Islande, au Liechtenstein, en Norvège et en Suisse. Si après vous voulez toucher le chômage, va falloir frauder et accepter les conséquences si vous vous faite chopper la main dans le sac. Je sais, il a cotisé, mais c'est comme ça et je ne suis pas sûr que la France soit adepte du “Tax back” (récupérer ses cotisations au moment du départ), et comme ce n'était pas le but de l'article, j'ai pas vérifié. Désolé de ne pas pouvoir vous aider plus sur le coup.

    Deborah
    Deborah du site Forum-expat Lyon France
    /Répondre

    Ça marche pour l Albanie aussi?

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire
Votre commentaire a été envoyé et est en attente d'approbation

Bonjour,
ce site est gratuit, cependant, sa seule source de revenus est la publicité et si vous utilisez un bloqueur de publicité, cela empêche toute chance de pouvoir maintenir le site sur le long therme car, sans revenu, pas de site.

Si vous pouviez le temps de votre visite sur Forum Expat débloquer cette fonctionnalité cela laisserai une lueur d'espoir pour son avenir.

Merci de votre compréhension