Accueil Webzine Culture & Artisanat Article

Hakagure – La voie du samouraï.

L’Hakagure est l’un des ouvrages phare de la culture japonaise. Si vous vous intéressez de prêt ou de loin à la culture des samouraï, alors vous avez déjà du croiser son nom (ou alors si vous êtes tombés sur un film avec Forest Whitaker incarnant un chien fantôme…). Aujourd’hui je vous propose donc un petit article sur ce bouquin référence dévoilé très tard au public.

En effet, si l’Hakagure traite du Japon du XVIIIème, il n’es paru qu’au début du XXème siècle. Il a en effet été gardé au secret par le clan Nebishima dont l’auteur et son scribes été des vassaux. L’Hakagure regroupe donc au fil des ces 11 tomes les pensées et les leçons de Josho Yamamoto, samouraï de son état.

Way of the samurai

L’Hakagure, également appelé Way of the Samurai, est le livre qui a démocratisé le bushido au Japon. Il s’agit d’un code de conduite qui a pour but d’indiquer aux guerriers les techniques à développer pour dominer l’adversaire, mais il décrit également largement la psychologie du guerrier et la philosophie à tenir. Il s’agit à la fois d’une manuel technique et d’un recueil éthique.

Ainsi, seul celui qui sait lire entre les lignes et décrypter les messages de Yamamoto pourra exceller dans l’art du samouraï. Les principales valeurs développées dans l’Hakagure sont la loyauté, l’humilité, le courage mais surtout la recherche de la perfection et l’abandon de la vie au service de la cause choisie.

Utilisation militaire et propagande

Autant dire qu’avec une parution de masse en 1930, à la veille de la seconde guerre mondiale, l’Hakagure est vu aujourd’hui par certains historiens comme une sorte de petit livre rouge à la nippone. Alors que dix ans plus tard les kamikaze revendiquaient les mêmes valeurs et l’armée japonaise se dressait face aux occidentaux, l’Hakagure apparaît aujourd’hui comme un ouvrage de propagande.

Largement utilisé dans l’éducation des troupes militaires, l’Hakagure n’a quand même pas permis d’amener les japonais à la victoire. L’Hakagure a donc reçu un certain discrédit sur la véracité des préceptes édictés aux yeux du peuple nippon, surtout après le retour de flamme et les bombardements américains sur les civils.

Une source d’inspiration

Quelques soient les doutes mis sur les préceptes de Yamamoto et surtout leur utilisation, l’Hakagure reste une source d’inspiration intarissable pour les auteurs contemporains et les réalisateurs. La référence au bushido est omniprésente dans les réalisations japonaises (manga, littérature, cinéma…) mais également un peu partout autour du monde.

Un peu comme notre admiration pour l’ordre des templiers en France, Yamamoto nous transporte dans son recueil et réveille le guerrier que l’on aurait aimé incarner.

Contributeur : Jeni
Source : Forum-expat.net
Destination : Asie / Japon

  • Soumit le : 06 Mai 2016
  • Page vues 15 fois

0 Commentaire

  1. Soyez le premier à laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire
Votre commentaire a été envoyé et est en attente d'approbation

Bonjour,
ce site est gratuit, cependant, sa seule source de revenus est la publicité et si vous utilisez un bloqueur de publicité, cela empêche toute chance de pouvoir maintenir le site sur le long therme car, sans revenu, pas de site.

Si vous pouviez le temps de votre visite sur Forum Expat débloquer cette fonctionnalité cela laisserai une lueur d'espoir pour son avenir.

Merci de votre compréhension