Accueil Webzine Santé Article

Quels sont les pays où la grippe aviaire a fait des victimes humaines?.

Qu'est-ce que la grippe aviaire ?

La grippe aviaire est une infection due à un virus de la grippe qui affecte normalement les oiseaux. Les oiseaux sauvages sont le réservoir du virus, mais ils ne développent généralement pas la maladie ; cependant, le virus est extrêmement contagieux chez les oiseaux et peut s'avérer mortel pour les oiseaux domestiques, y compris les canards, les volailles et les dindes.

Certains sous-types du virus de la grippe aviaire peuvent néanmoins infecter l'homme ; par exemple, le virus H5N1 est un virus du sous-type A qui est surtout présent chez les oiseaux et s'avère faiblement pathogène et peu contagieux pour les oiseaux. Les cas humains d'infection, bien qu'ils demeurent rares, sont principalement survenus chez des personnes ayant eu des contacts étroits avec des volailles ou des substances infectées par des oiseaux malades.

D'après l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), depuis 2003, 846 cas humains de contamination par le virus H5N1 ont été recensés, dont 449 mortels. Au cours de l'année 2015, des cas humains ont été recensés en Chine (5 cas, 1 décès), en Égypte (136 cas, 39 décès) et en Indonésie (2 cas, 2 décès). Les derniers cas recensés au Cambodge (9 cas, 4 décès) et au Vietnam (2 cas, 2 décès) datent de 2014 et pour le Bangladesh (1 cas, 1 décès) et le Canada (1 cas, 1 décès) de 2013. Pour le Laos (2 cas, 2 décès), le Myanmar (1 cas, 0 décès), le Nigeria (1 cas, 1 décès) et le Pakistan (3 cas, 1 décès), les derniers cas dates de 2007. L'Irak (3 cas, 2 décès), la Thaïlande (3 cas, 3 décès) et la Turquie (12 cas, 4 décès) ont aussi eut des cas de grippe aviaire, mais rien depuis 2006.

Un vaccin efficace contre le virus H5N1 n'a pas encore été mis au point. Les vaccins produits chaque année pour lutter contre la grippe saisonnière ne sont pas efficaces contre la grippe aviaire.

Immunité

Les mécanismes immunitaires liés au virus de la grippe aviaire restent mal connus ; il n'existe pas pour l'heure d'immunité acquise contre le virus H5N1.

Vecteur

En ce qui concerne les cas de transmission à l'homme du virus de la grippe aviaire, il a été prouvé qu'il existe une contamination entre l'oiseau et l'homme, et éventuellement une contamination liée à l'environnement. Néanmoins, cette dernière demeure incertaine. Par ailleurs, l'existence d'une contamination inter-humaine n'a pas pu être mise en évidence.

Populations à risques

Les personnes en contact étroit avec des volailles infectées sont particulièrement exposées à la maladie. Les voyageurs qui séjournent dans des pays où des cas ont été identifiés (Azerbaïdjan, Bangladesh, Cambodge, Chine, Djibouti, Égypte, Indonésie, Irak, Laos, Myanmar, Nigeria, Pakistan, Thaïlande, Turquie, Vietnam…) prennent un risque en visitant les marchés aux oiseaux ou les fermes avicoles. Il est déconseillé de consommer des produits avicoles peu ou pas cuits (œufs et viande de volaille).

Période d'incubation

Les premiers symptômes apparaissent généralement entre deux à huit jours après l'exposition initiale au virus.

Principaux symptômes de la grippe aviaire

La plupart des malades font état des symptômes suivants : forte fièvre, avec généralement une température supérieure à 38°C, et symptômes grippaux (frissons, maux de tête, nausées). Les patients peuvent éprouver une gêne respiratoire (dyspnée), une toux sèche ou des expectorations.

Prévention

La prévention repose sur des mesures comportementales. Les voyageurs devront éviter les contacts avec des volailles ou des oiseaux, ainsi que la consommation de produits avicoles peu ou pas cuits. Dans tous les cas, il convient d'éviter tout contact avec des surfaces qui pourraient avoir été contaminées par les déjections de volailles ou d'autres animaux. Il est recommandé de se laver les mains fréquemment, et systématiquement avant de manger, après avoir utilisé les sanitaires ou suite à un contact direct avec un nourrisson, un animal ou des déjections.

Traitement

Pour l'heure, il n'existe pas de traitement efficace contre la forme humaine du virus H5N1. Les vaccins produits chaque année pour lutter contre la grippe saisonnière ne sont en effet pas efficace pour lutter contre cette forme de la maladie. Une molécule, l'oseltamivir (nom commercial : Tamiflu), qui appartient à la classe des inhibiteurs de la neuraminidase, peut réduire la sévérité et la durée des symptômes provoqués par la grippe saisonnière. L'efficacité de ce médicament dépend de son administration rapide (dans les 48h qui suivent l'apparition des premiers symptômes). Pour les cas humains d'infection par le virus H5N1, le Tamiflu peut améliorer les chances de survie s'il est administré tôt, mais les données cliniques demeurent à ce jour limitées.

Contributeur : Jeni
Source : Forum-expat.net
Destination : Europe / France

  • Soumit le : 04 Févr. 2016
  • Page vues 178 fois

0 Commentaire

  1. Soyez le premier à laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire
Votre commentaire a été envoyé et est en attente d'approbation

Bonjour,
ce site est gratuit, cependant, sa seule source de revenus est la publicité et si vous utilisez un bloqueur de publicité, cela empêche toute chance de pouvoir maintenir le site sur le long therme car, sans revenu, pas de site.

Si vous pouviez le temps de votre visite sur Forum Expat débloquer cette fonctionnalité cela laisserai une lueur d'espoir pour son avenir.

Merci de votre compréhension