Accueil Webzine Santé Article

Vaccins recommandés pour partir au Cambodge.

Avant de partir en Asie et plus particulièrement au Cambodge, il est vivement recommandé de vous faire vacciner contre certaines maladies que vous pourriez contracter une fois sur place. Sachez que les vaccins ne sont pas obligatoires mais qu’ils sont fortement conseillés par l’Institut Pasteur. N’hésitez surtout pas à prendre contact avec votre médecin traitant pour faire une mise à jour de vos vaccins quelques semaines avant votre départ, histoire qu'en cas d'effets secondaire indésirables, vous puissiez agir en conséquence à domicile plutôt qu'en terre inconnu, surtout si vous ne maitrisez pas l'anglais.

Liste vaccins recommandés au Cambodge

Voici une liste des vaccins recommandés :

  • Encéphalite japonaise : Prendre conseil auprès d’un centre de Médecine de Voyages avant un séjour prolongé dans des zones rurales. La maladie se transmet par une piqûre de moustique aux abords des rizières. Il est donc déconseillé de s’aventurer la nuit en période des pluies aux abords des rizières. Cela cause des lésions des centres nerveux causant le plus souvent la mort.
  • Hépatite A : L’hépatite A est causée par un virus qui se transmet par l’eau et les aliments contaminés par des matières fécales. Les symptômes sont : les troubles digestifs et un ictère (coloration jaune de la peau). A terme les cellules du foie sont détruites conduisant à la mort en l’absence de greffe.
  • Hépatite B : Les virus se multiplient dans les cellules du foie pouvant se manifester comme l’hépatite A (troubles digestifs et ictère) mais cela peut rester inapparent. Des complications peuvent survenir plus tard comme la cirrhose et le cancer du foie. Le virus est transmis d’une personne infectée à une autre par le sang et les relations sexuelles.
  • Diphtérie : Elle est causée par une bactérie et se manifeste par une angine à fausses membranes pouvant se compliquer de paralysies respiratoires entraînant la mort par asphyxie.
  • Tétanos : Il est dû à une bactérie qui produit une toxine se fixant sur les centres nerveux et provoque de violentes contractures musculaires pouvant entraîner la mort par blocage des muscles respiratoires.
  • Poliomyélite : Elle est causée par un virus qui se fixe sur la moelle épinière entrainant des paralysies et pouvant causer la mort s’il atteint les centres nerveux et les muscles respiratoires. La contamination se fait par un contact (mains) ou par l’intermédiaire d’eau contaminée.
  • Typhoïde : La fièvre typhoïde est due à une bactérie transmise par l’eau et les aliments contaminés par des matières fécales. C’est une maladie grave qui se manifeste par une température élevée, des troubles de la conscience, et peut se compliquer d’hémorragies digestives ou de perforations intestinales.
  • Rage : Pour les circuits aventureux : La rage est une maladie toujours mortelle, due à un virus neurotrope, qui attaque le système nerveux. Elle est transmise le plus souvent par les chiens mais tous les mammifères sont susceptibles d’avoir contracté le virus. Ce dernier est présent dans la salive de l’animal.

Pour plus d’informations sur les vaccinations recommandées, vous pouvez vous rendre sur le site de l’Institut Pasteur.

Prévention du paludisme :

Sauf dans la capitale du Cambodge, à Phnom Penh, le risque de paludisme est non négligeable. Si vous effectuez des déplacements hors de la ville, il faut prendre des mesures de précaution.

La première est de se protéger contre les piqûres de moustiques transmetteurs de la maladie. Pour ce faire, il faut dormir soit sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide, soit dans une pièce climatisée et désinsectisée. De plus, si vous vous baladez la nuit, le moment où le risque de piqûre est le plus élevé, il faut appliquer un répulsif anti-moustique sur les parties découvertes de votre corps et imprégner vos vêtements d’un insecticide.

Sachez qu’il est préférable d’acheter des produits anti-moustiques au Cambodge car la majorité de ces produits achetés en France sont inefficaces.

La seconde est de prendre un traitement médicamenteux. Votre médecin vous prescrira le médicament le mieux adapté en fonction de la durée de votre séjour, de votre destination, de votre hébergement, de votre état de santé…

Malgré ses préventions, bien que le risque soit minime, si vous avez des symptômes de paludisme pendant votre voyage ou quelques semaines après votre retour, contactez votre médecin.

Contributeur : Jeni
Source : Forum-expat.net
Destination : Asie / Cambodge

  • Soumit le : 16 Avr. 2016
  • Page vues 12 fois

0 Commentaire

  1. Soyez le premier à laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire
Votre commentaire a été envoyé et est en attente d'approbation

Bonjour,
ce site est gratuit, cependant, sa seule source de revenus est la publicité et si vous utilisez un bloqueur de publicité, cela empêche toute chance de pouvoir maintenir le site sur le long therme car, sans revenu, pas de site.

Si vous pouviez le temps de votre visite sur Forum Expat débloquer cette fonctionnalité cela laisserai une lueur d'espoir pour son avenir.

Merci de votre compréhension