Accueil Webzine Voyage Article

L'avènement des Antambahoaka à Madagascar.

L'ascendance du peuple malgache venait de l'austronésienne. Ces austronésiens avaient débarqué sur la côte ouest et nord-ouest de Madagascar en 2000 ans avant Jésus-Christ. Ce début du peuplement est nommé la période paléomalgache. Pendant cette période, il y avait deux grands groupes de populations : d'une part, les Vazimba qui demeuraient dans les hauts plateaux, la côte est et sud-est de la grande île et d'autre part les Vezo qui étaient sur la côte ouest.

À la fin du premier millénaire ces deux camps recevaient des nouveaux immigrants : orientaux, moyen-orientaux, est africains et européens (Portugais). L'arrivée de ces immigrants a changé la société qui était en place et a abouti à la période féodale malgache où les Vazimba et les Vezo se sont divisés en royaume. Il y avait donc 18 royaumes à travers la grande île: Merina, Betsileo, Bezanozano, Sihanaka, Tsimihety, Bara, Betsimisaraka, Antandroy, Antesaka, Antanala, Antakarana, Antemoro, Menabe, Vezo, Mahafaly, Boina, Antambahoaka et Sakalava.

Et en effet, se conformant au territoire des anciennes monarchies, Madagascar dispose 18 différentes ethnies. Ces ethnies se différent par ses us et coutume, le dialecte, l'habillement… Parmi ces 18 ethnies, compte l'ethnie Antambahoaka. Situées dans la région du sud-est de Madagascar, les Antambahoaka demeurent à l'entour de la ville de Mananjary.

Origine

L'apparition des Antambahoaka, entre le Xème et XIIème siècle, est liée au nom du Raminia, descendant royal venant de la Mècque. Aussi, les Antambahoaka puisent ses cultures un peu dans l'islamisme. Après s'être installé définitivement dans la partie Sud-Est de Madagascar, Raminia a fondé une famille et a donné naissance à Ravalarivo. Au fil des années, Ravalarivo a grandi et a régné après la mort de son père. Il devenait alors mamy hoditra en malgache c'est-à-dire aimé par ses sujets. Son peuple le nommait Ratiambahoaka et c'est à partir de ce nom que le nom de l'ethnie a été tiré : Antambahoaka.

Comme toutes les autres ethnies, les Antambahoaka ont leurs particularités dans les us et coutumes. Ces principales cultures traditionnelles sont le sambatra et le fady ou tabou des jumeaux.

Le sambatra, une cérémonie traditionnelle

Cette festivité se déroule tous les sept ans. L’événement s'étend à quatre semaines et regroupe des centaines voir des milliers de personnes issus de toute la grande île et même des touristes étrangers qui se déplacent exprès pour un voyage à Madagascar.

Le sambatra ou la circoncision collective est un événement sacré où les petits garçons obtiennent le tso-drano ou la bénédiction des Ampanjaka ou rois et par la suite admis dans le Tranobe appelé aussi la Maison Sacrée.

À chaque Sambatra, un millier de petits garçons sont circoncis. À cette occasion, les garçonnets sont soigneusement habillés par des tenues rouges et portés au dos par leur oncle. Les femmes quant à elles, portent leur lamba traditionnel, embellie d'une coiffure exceptionnelle. Durant la soirée, elles font une veille de prière. Accompagné par des chants rythmés, les jeunes se ruent à l'encontre du Vinany ou embouchure, appelée aussi la rivière sacrée pour puiser de l'eau qui va être utilisée pour nettoyer la plaie des circoncis. Ensuite, tout le monde se joint pour la grande marche vers le Vinany. Et pour clore cet événement, une fête est donnée dans le Tranobe, la maison des Ampanjaka. Les Antambahoaka jouissent de cette fête la joie et le bonheur.

Interdiction d'élever des jumeaux

La culture ancestrale des Antambahoaka interdit de donner la vie aux jumeaux. D'après les lovan-tsofina ou les dires des anciens, cela est dû à un fait dans le passé qui a traumatisé la population entière. Pour les Antambahoaka, la naissance des jumeaux est un signe de malédiction. Ainsi, l'abandon d'un des deux bébés est nécessaire pour ne pas attirer la colère des anciens. Actuellement, le tabou est largement respecté dans cette région. Ce qui fait que les jumeaux ne sont pas admis dans la population des Antambahoaka : ils ne peuvent pas participer pendant le Sambatra, ne sont pas intégrés dans le caveau familial, ni aux activités sociétales comme le piétinage rituel des rizières. Un adage des Antambahoaka disait Raha manana kambana ianao, tsy anjaranao fa anjaran’ny hafa c’est-à-dire si vous donnez naissance à des jumeaux, ils ne vous appartiennent pas, mais seront les bébés des autres parents. Ces us distinguent la société Antambahoaka des autres.

Depuis la nuit des temps, les Atambahoaka restèrent toujours dans le respect et la sauvegarde de leurs superstitions.

Contributeur : Jeni
Source : Forum-expat.net
Destination : Océan Indien / Madagascar

  • Soumit le : 26 Mars 2015
  • Page vues 29 fois

0 Commentaire

  1. Soyez le premier à laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire
Votre commentaire a été envoyé et est en attente d'approbation

Bonjour,
ce site est gratuit, cependant, sa seule source de revenus est la publicité et si vous utilisez un bloqueur de publicité, cela empêche toute chance de pouvoir maintenir le site sur le long therme car, sans revenu, pas de site.

Si vous pouviez le temps de votre visite sur Forum Expat débloquer cette fonctionnalité cela laisserai une lueur d'espoir pour son avenir.

Merci de votre compréhension