Accueil Webzine Voyage Article

La République Dominicaine, du XIXe siècle à nos jours.

Indépendance et restauration

Les années de 1830 voient apparaître trois hommes, véritables héros nationaux : Juan Pablo Duarte, Ramon Mella et Francisco del Rosario Sanchez. Membres de l’organisation secrète La Trinitaria, ils repoussent les haïtiens à l’Ouest et fondent la République dominicaine (1844). Mais la fragilité de l’état ne résiste pas aux guerres civiles qui gangrènent le pays. Exclu du pouvoir, Duarte s’exile au Venezuela. En 1861, la nouvelle République est à nouveau sous tutelle espagnole, vendue par le Général Santana. Le peuple en colère s’insurge. Sous l’impulsion de Santiago Rodriguez, Benito Moncion et José Cabrera, la guerre de Restauration éclate. Elle aboutira à une seconde indépendance en 1865. Après des périodes d’instabilité, le président Ulisses Heureaux prône la dictature et plonge l’île dans un gouffre économique. Il sera assassiné en 1899. Profitant de la confusion politique qui règne alors dans la République, les États-Unis entrent en scène et envoient leurs marines occuper le territoire. Huit ans plus tard, en 1924, l’armée quitte finalement le pays, le laissant en proie à une dictature naissante.

L’ère Trujillo

Une nouvelle épreuve attend le peuple dominicain. Pendant 30 ans, celui-ci va subir le pouvoir sans limite d’un général despote : Rafael Leonidas Trujillo. Dès 1930, il accède au pouvoir grâce au truchement des élections. Il va rapidement enfermer le pays dans la dictature la plus insoutenable des Caraïbes : presse anéantie, opposition étouffée, communistes emprisonnés et torturés. Afin de blanchir la race, il conclut un accord avec le dictateur espagnol, le Général Franco, et accueille des réfugiés catalans, puis des Juifs allemands. Sa terreur de la négritude le pousse une nuit de 1937 à ordonner à la garde nationale le massacre de plus de 20 000 Haïtiens venus couper la canne à sucre. Mégalomane jusqu’à l’excès, il rebaptise la capitale Ciudad Trujillo, érige des statues à son effigie tandis que des chansons et des livres flattent sa vanité. Contrôlant l’entité de l’économie du pays, il devient un des hommes les plus riches du monde. Le 30 mai 1960, le dictateur est assassiné par la CIA, laissant la place à son bras droit : Joaquin Balaguer.

Modernisation de l’état

Après 38 ans et sous la pression sociale, les premières élections libres sont organisées en République Dominicaine. Juan Bosch, fondateur et leader du parti révolutionnaire dominicain (PRD) est élu, après 25 ans d’exil. Mais quelques mois plus tard, prenant peur d’un nouvel état communiste (suivant l’exemple de Cuba), les Américains réinstallent Balaguer, chef du parti réformiste social-chrétien (PRSC) au pouvoir. Dès 1966 et pendant 30 ans, les dominicains vivent au quotidien la politique autoritaire de leur chef d’état.

En juin 1996, c’est un jeune président de 42 ans, leader du parti de libération dominicain (PLD) qui accède au pouvoir, Leonel Fernandez. Face à un Balaguer alors âgé de 85 ans qui se présente pour son septième mandat, Fernandez symbolise les espoirs d’une nation moderne. Il tente de lutter contre le mal du pays, la corruption, qui frappe toutes les couches de la société. Mais beaucoup de ses promesses restent irréalisées. Résultat : une remise en marche de l’économie, mais aussi une augmentation considérable du fossé riche/pauvre. C’est cette désillusion qui a poussé le peuple dominicain à voter pour son opposant du PRD : Hipolito Mejia. Au pouvoir depuis août 2000, il a nommé à ses côtés, Milagros Ortiz Bosch, cousine de Juan Bosch et première femme vice-présidente de la République dominicaine.

6 dates clés

  • 1492 : Christophe Colomb découvre Hispaniola.
  • 1540 : Construction de la plus vieille cathédrale des Amériques.
  • 

1865 : Indépendance de la République dominicaine.

  • 1937 : massacre de 20 000 Haïtiens sous la dictature Trujillo.
  • 
1996 : élections de Leonel Fernandez, début du processus démocratique.
  • 
2001 : le pays connaît la croissance économique la plus importante des pays du tiers-monde.

Contributeur : Gwengoat
Source : Forum-expat.net
Destination : Caraïbes / République Dominicaine

  • Soumit le : 20 Juin 2015
  • Page vues 19 fois

0 Commentaire

  1. Soyez le premier à laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire
Votre commentaire a été envoyé et est en attente d'approbation

Bonjour,
ce site est gratuit, cependant, sa seule source de revenus est la publicité et si vous utilisez un bloqueur de publicité, cela empêche toute chance de pouvoir maintenir le site sur le long therme car, sans revenu, pas de site.

Si vous pouviez le temps de votre visite sur Forum Expat débloquer cette fonctionnalité cela laisserai une lueur d'espoir pour son avenir.

Merci de votre compréhension